UA-46359058-1
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

11/02/2014

SAINT VALENTIN : CELEBRONS L’AMOUR AU NOM DE L’HYPOCRISIE

Saint Valentin, Amour, hypocrisie, 14 février

Nous sommes en février. Et les très amoureux, mêmes les moins amoureux s’apprêtent à célébrer la fête de la Saint Valentin. Ce jour, 14 février, l’on oublie ses multiples charges professionnelles, ses virées infidèles, ses colères du mois difficile à arrondir, pour consacrer du temps à "son" amour. Gala, soirée à deux, excursion, ré-nuit de noces ou pré-nuit de noces, noces occasionnelles, tout y est. On est le plus doux du monde, et même quand on veut exprimer une frustration, le/la Valentin(e) nous rappelle que c’est un jour spécial, et que nous devons éviter de nous mettre en colère.

Pour parler comme chez nous, je dirais : « Hum ! Affaire qui va finir tout de suite et puis vous allez commencer à vous bougô là ! »

Au fait d’amour, n’y a-t-il que ce jour pour en donner ou en recevoir ? Actuellement, il y a même des personnes sans partenaire qui mettent tout à contribution pour être avec quelqu’un ce 14 février. Oh ! février ! Mois qui, depuis le IIIe siècle de notre ère, est témoin de nos hypo-crisies, peux-tu m’aider à comprendre notre comportement ?

Saint Valentin, prêtre mort martyr pour avoir continué à célébrer les mariages entre les jeunes gens malgré le décret de Claude II interdisant le mariage, serait-il mort finalement pour l’hypocrisie ?

En fait, selon la tradition valentine, St-Valentin , patron des amoureux, est en fait un prêtre mort martyrisé par les Romains, le 14 février 270. À cette époque Valentin s'attira la colère de l'empereur Claude II qui venait d'abolir le mariage, car il trouvait que les hommes mariés faisaient de piètres soldats parce qu'ils ne voulaient pas abandonner leur famille.        

Valentin encourage alors les jeunes fiancés à venir le trouver en secret pour recevoir de lui la bénédiction du mariage. Il fut arrêté et emprisonné. Pendant qu'il attend son exécution dans sa prison, Valentin se prend d'amitié pour la fille de son geôlier et lui redonne la vue. Juste avant d'être décapité, il lui offre des feuilles en forme de CŒUR avec le message suivant : DE TON VALENTIN!

Ce qui me frappe dans le récit de cette tradition, c’est que les fiancés qui allaient voir le prêtre en cachette y allaient car ils s’aimaient au point de sceller leur union malgré l’interdiction. Il s’agit pour ainsi dire d’un amour fort, si fort qu’il pouvait tout braver, même la mort.

Aujourd’hui, on célèbre la saint valentin à tue-tête. On s’efforce de se faire aimant un jour dans l’année, car en réalité, l’amour est loin de nos cœurs. Combien, après le jour de la Saint Valentin, sont passés voir Monsieur le Maire ? Généralement même, et surtout pour les hommes, on ferme la bouche et les yeux de la conjointe avec des cadeaux et autres mots doux lors de nos fameuses soirées à deux pour éviter qu’elle aborde de sujet ; ce qui pourrait être contraignant pour nous.

Et bizarrement, chaque année, on a toujours au moins un/e valentin/e. Cette année n’y dérogera pas certainement. Apprêtons-nous donc à bien célébrer la Saint Valentin ! La fête de l’amour viendra après ! Hypocrisie oblige.

Seulement, si chaque jour qui passe, chacun de nous pouvait poser un acte d’amour, je pense que le 14 février aurait moins d’engouement.

Bonne fête de Saint valentin !

 

Doh Koué, La voix de celui qui crie dans le désert de l’Africanité.