UA-46359058-1
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

16/01/2015

RELIGION FANATIQUE CONTRE LIBERTE FANATIQUE : JE NE SUIS PAS CHARLIE ! JE SUIS AFRICAIN ! 1ère Partie

Je suis Africain

Je suis Africain

 

Fanatisme, voici le mot que je trouve pour qualifier ce qui arrive aujourd’hui entre les Islamistes et la France de Charlie Hebdo (et par tout le système occidental par extension).

1-    Tuer au nom de Dieu, cela s’appelle fanatisme

D’une part, nous avons les groupes islamistes à profusion partout dans le monde comme les produits "Chine-tocs" envahissent le marché mondial. Mais, l’opposé des produits chinois qui profitent à l’humanité, les sectes islamistes ne font que semer la désolation partout où elles se signalent. Les plus en vue aujourd’hui sont Al’Qaïda, le groupe Etats Islamistes et Boko Haram qui s’illustre d’une si vilaine manière au Nigéria et maintenant au Cameroun.

Lorsque l’on demande ce qui motive l’action de ces groupes de terreurs, ils brandissent "Dieu", le Coran et Mohammed. En effet, la Jihad ou "guerre sainte" est inscrite dans le Coran, et le prophète même l’a pratiquée. Et pout le musulman, les paroles de Mohammed sont la vérité. Il faut y croire et s’y conformer au risque d’être un "Kâfir", c’est-à-dire un infidèle, un mécréant, destiné à l’enfer. Or justement, la mission du musulman, c’est d’amener toute l’humanité à s’abandonner à Allah, en d’autres termes à faire tous les hommes des musulmans. Les peuples ont le choix entre se convertir ou être convertis par le Jihad. Et si un homme mourait du Jihad, son âme serait sauvée, et celui qui aura ainsi accompli la loi d’Allah, se sera réservé une place au paradis, là où l’attendent vingt vierges spécialement préparées pour lui (désir caché de débauche que l’on espère accomplir auprès de Dieu ?).

Avec ces injonctions, renforcées par cette promesse fantastique et fantasmique du salut automatique, nous voyons que tout bon musulman est à un pas du fanatisme ; un pas que plusieurs s’efforcent de ne pas franchir, mais que les Islamistes eux, ont fait l’effort de franchir. Les Jihadistes sont sûrs qu’ils seront triomphalement reçus auprès d’Allah pour l’avoir défendu sur terre et être mort en martyr pour lui. Nous comprenons aisément le zèle de ces fanatiques chaque jour radicalisés par des guides qui eux-mêmes s’abstiennent de mourir mais qui les félicitent d’être morts pour "la cause". Le fanatisme étant une affaire d’émotion et non de raison, les chefs Jihadistes s’emploient à annihiler  le rationnel chez leurs adeptes et à attiser et entretenir le sentiment de la haine chez eux, sous le seul prétexte de la défense de Dieu.

Mais, peut-on défendre Dieu, Créateur, Protecteur et Régulateur de la  vie ? Ce serait comme une machine fabriquée par l’homme et qui, prétextant défendre son inventeur, détruit toutes les autres machines différentes, mais qui sont pourtant utiles à l’homme. Et là, il suffira de lui retirer une pièce, une seule pièce, pour qu’elle devienne inutile. C’est pourquoi, le musulman doit faire très attention et ne pas laisser l’émotionnel le conduit pour le radicaliser, car Dieu qu’il prétendrait défendre, détient la clef de sa vie et de son salut. Et si les Jihadistes s’étaient trompés ? Ils seraient morts en vain, et réservés pour l’enfer qu’ils fuient.

Pour cela, JE EN SUIS NI KOUACHI NI COULIBALY !

A suivre (Le fanatisme libertiste de Charlie et l’Occident)

 

Doh Koué, Lavoix de celui qui crie dans le désert de l'Africanité.

http://afriquedereve.mondoblog.org/2015/01/16/religion-fanatique-contre-liberte-fanatique-suis-pas-charlie-suis-africain-1ere-partie/

19:04 Écrit par Doh Koué | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | |