UA-46359058-1
topblog Ivoire blogs

05/08/2015

AOÛT: MOIS DE L'UN-DÉPEND-DANSE (COMPRENDRE LA COLONISATION)

954672_375987272528368_507941114_n.jpg

 

Crédit photo: Montage Doh Koue

 

Ils sont huit, les pays africains qui ont obtenu leur "indépendance" le seul mois d'août 1960. Il s'agit du Bénin, (1er août), du Niger (3 août), du Burkina Faso -ex Haute Volta- (5 août), de la Côte d'Ivoire (7 août), du Tchad (11 août), de la République Centrafricaine (13 août), du Congo (15 août) et du Gabon (17 août).

 

Leur particularité, c'est qu'ils sont tous des "ex" colonies françaises. Et ce mois d'août 2015, comme c'est le cas tous les ans depuis la fameuse année 1960, l'on défile, jubile, fait des discours, on rivalise même d'ardeur et d'éloquence quant à raconter l'histoire de l'"indépendance" de nos pays.

 

Pourtant (et c'est comme si nous avions été hypnotisés), l'essence même de ce que l'on nomme INDÉPENDANCE, dans la langue de molière, nous échappe complètement dans le dire et dans le vivre.

 

C'EST QUOI L’INDÉPENDANCE? POURQUOI SOMMES-NOUS INDÉPENDANTS SEULEMENT DEPUIS UN DEMI SIÈCLE? QU'AVONS-NOUS ÉTÉ JUSQUE LA? ET POURQUOI N'ARRIVONS-NOUS PAS A NOUS DÉFAIRE DE LA MÈRE-COLONIALE, POURQUOI TRÈS ENCOMBRANTE?

 

 

Les Africains, dans leur grande majorité, refusent de penser ce qu'ils ont été avant les Un-dépend-danse. Selon eux, ils vaut mieux parler de ce qui est heureux, de ce que nous sommes et penser ce que nous serons ou pourrions être. Le problème cependant est que, nous avons pensé, pensons et continuons de penser indépendance et développement depuis plus d'un demi-siècle, MAIS NOUS SOMMES TOUJOURS RESTÉS DES-DÉPEND-DANSEURS, DOUBLÉ D'UN TITRE JALOUSEMENT GARDÉ DE SOUS-DÉVELOPPÉS, PEUT-ÊTRE UN PEU SOURDS-DÉVELOPPÉS (on entend jamais ce qui est essentiel).

 

 

Je suis d'accord que l'on accorde plus d'intérêt au futur (imaginairement radieux) plutôt qu'au passé douloureux (qu'on a peur de revivre). Mais comment comptons-nous mener la re-naissance africaine si nous refusons de penser le passé de l'Afrique, avec un regard sérieusement critique? La renaissance occidentale est née lorsque les européens ont décidé de regarder dans leur passé. Et là, ils se sont rendu compte qu'ils étaient colonisés par les Arabes alors qu'ils ont eu un passé glorieux dans l'Antiquité gréco-romaine. Alors, ils ont exploré ce passé, réactualisé les questions posées et laissées en suspens par leurs ancêtres. C'est ce qui les a fait renaître, c'est-à-dire ce qui a ramené les pensées, la culture, la philosophie qui fait l'âme de l'Occident. La parfaite illustration, ce sont les travaux d'Aristote qui, repris par Copernic (il ne les a pas trouvé absurdes), dont les résultats ont débouché sur Des la révolution des orbes célestes, oeuvre dans laquelle il expose la conception héliocentrique du monde, laquelle conception ayant poussé à plusieurs recherches scientifiques, a déclenché le processus qui a débouché sur la révolution industrielle et technologique.

 

Ainsi, il me parait important de comprendre ce qu'est la colonisation. Il s'agit d'en faire un peu la genèse, en partant de sa forme primitive, afin que, comprenant son développement dans l'histoire, nous comprenions quel type de colonisation l'Afrique a vécu, et quel type d'hommes elle a fait de nous.

 

C'est pourquoi, au lieu de parler d'AOÛT MOIS DES INDÉPENDANCE, nous parlerons plutôt d'AOÛT MOIS POUR COMPRENDRE LA COLONISATION.

 

Les articles qui vont suivent parlerons de la colonisation telle que pratiquée dans la Grèce antique, dans l'Empire Romain, dans les Amériques, et finalement en Afrique.

 

Suivons-nous bien, et nous comprendrons peut-être la nécessité d'un retour en arrière afin de mieux faire bondir l'Afrique, notre Afrique.

 

Vos contributions sont aussi attendues en commentaire ou à afriqueleve.toi225@gmail.com

 

Doh Koué, La voix de celui qui crie dans le désert de l'Africanité.

Les commentaires sont fermés.