UA-46359058-1
topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

06/08/2014

UN-DEPEND-DANCE = MARIONNETTISME : INDEPENDANT = SOUVERAINETE ?

In-dépend-dance, Indépendance, Liberté, Côte d'Ivoire, Afrique, Colonisation, 7 août

C’est officiellement le 10 mars 1893 que la Côte d’Ivoire fut déclarée colonie française, par décret. Depuis cette date, et même dès avant, nos pères ont lutté, lutté, furent emprisonnés, battus, déportés, sont morts, dans leur volonté de nous offrir une terre libre dont nous pourrions jouir, sans l’oppression occidentale. Cela a duré longtemps. Et puis, 67 ans après, un 7 août 1960, l’on déclarait la Côte d’Ivoire indépendante en vertu droit qu’a tout peuple de disposer de lui-même.

54 ans après cette indépendance, nous continuons de danser au son sournois du colonialisme occidental. Et nous nous rendons compte, peu à peu, que nous avons été bernés dans une utopie par les « maîtres » qui ont su profiter de notre enthousiasme naïf.

7 août 1960 - 7 août 2014: quelle est cette indépendance dont la célébration, dans le fond, n'est que le requiem ou des cérémonies in memoriam de notre liberté perdue officiellement ce 10 mars 1893? Quelle est cette célébration de l'indépendance d'un peuple d’où la présence de ce peuple est absente, et où la présente très bruyante de l'omniprésente communauté internationale impérialiste est la marque d'une fête d'indépendance bien réussie?

54 ans après 7 août 1960, combien de ces gens appelés abusivement ivoiriens (combien d'éléphants  avons-nous ici aujourd'hui) peuvent-ils se dire fiers de du 7 août? En tout cas moi, je n'en suis pas si fier. Pour moi, c'est un moment de méditation profonde sur ce que je suis devenu: mon humanité, mon africanité, mon ivoirité (s'il nous plaît, n’en voyons pas le côté politiquement salissant). Qui suis-je? Pourquoi suis-je l'objet de tant de torts. Dieu est-il blanc? Pourquoi l'homme Blanc possède-t-il impunément le Noir? Le noir que je suis, ai-je la force de sortir de ce bourbier destinal dans lequel m'a entrainé l'esclavage et la colonisation? Pourquoi n'y a-t-il que les Noirs qui traînent encore le joug de l'Occident alors que les orientaux ont réussi à s'en défaire? Verrai-je mon Afrique sortir de son un-dépend-danse (où il ne sert qu'à amuser la galerie occidentale) pour s'aventurer sur la voie non moins tumultueuse mais glorieuse de la véritable liberté?

En réalité, le 07 août pour la Côte d'Ivoire, comme d'autres dates pour les autres pays africains, ont été les pires moments de l'Afrique moderne. Ces dates consacrent l'abdication de ces fils de l'Afrique qui, dans la 2e moitié du XXe siècle, ont osé s'ériger contre l'inhumanité occidentale en Afrique. Ces dates marquent le début d'un autre épisode (celui de l'hypocrisie) de l'histoire douloureuse de l'Afrique qu'on a jeté sciemment dans "l’Océan tumultueux du développement" techno-scientifique. Nos héros, nos défenseurs, venaient, là, de trahir l'Afrique.

Que gagnaient-ils? Rien du tout sinon le chocolato-biberonnisme occidental dont le credo est l'infantilisation perpétuelle des Africains pour le développement perpétuel de l'Occident.

Hélas, nous avons amorcé, vécu et traîné sur nous cette bosse néocoloniale sans jamais pouvoir nous en défaire pendant 54 ans maintenant.

C'est pourquoi, j'invite chaque Africain, chaque ivoirien qui commémore l'un-dépend-danse de son pays, à oser s'aventurer dans la méditation sur nous-mêmes, sur notre identité. Peut-être, nous être-retrouvé pourra-t-il nous libérer de l’avoir-jamais-trouvé de l’Occident qui nous tient enchaîné.

Depuis 54 ans, nous continuons de lutter notre Afrique avoir l’Occident. Et c’est l’Afrique qui se déchire.

Vivement Africain, réveille-toi ! Afrique, lève-toi !

Vive l’Afrique libre ! Vive la Côte d'Ivoire in-dépendante!

 

Doh Koué, La voix de celui qui crie dans le désert de l’Africanité